Comprendre l’utilité de Rank Brain dans le SEO

L’intelligence artificielle jouera un rôle dans le SEO en 2022

Le SEO qui signifie en français « Optimisation pour les moteurs de recherche » est un ensemble de techniques permettant à un site Internet de se positionner stratégiquement sur les moteurs de recherche comme Google. Le SEO est essentiel pour que les internautes viennent sur le site ! les entreprises se doivent donc mettre en place une stratégie de référencement naturel. Le SEO est en constante évolution, les algorithmes changent ainsi que les méthodes pour obtenir un bon positionnement sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP). Il est important de rester en veille constante des nouveautés à venir dans ce domaine.

rankbrain dans le seo
RankBrain est un critère de notation en termes de référencement naturel , il faut donc comprendre à quoi cela sert

Rank Brain, l’intelligence artificielle de Google, un nouveau critère de référencement naturel à prendre en compte

L’intelligence artificielle (IA) révolutionne petit à petit nos vies : les assistants intelligents ont intégré les smartphones comme Siri, Google Assistant ou Alexa, les voitures intelligentes comme les Tesla ou encore les recommandations YouTube, l’IA fait partie de nos vies au quotidien sans même que nous nous en rendions compte. Pourtant, la technologie se trouve tout autour de nous et le sera bien plus encore dans les années à venir.

L’IA prédit les façons dont les personnes vont être intéressées par les contenus, ce qui est susceptibles de leur plaire (comme les recommandations YouTube !). Pour cette raison, en 2022, l’intelligence artificielle s’invitera de façon plus prononcée dans le référencement naturel. Google l’a annoncé, l’algorithme RankBrain deviendra l’un des facteurs à prendre en compte au même titre que le netlinking et le contenu par exemple. Selon les rumeurs de la planète Google, RankBrain serait le 3ᵉ critère de positionnement derrière les liens externe et les contenus. Il ne faut donc pas négliger cet algorithme !

RankBrain, c’est quoi exactement ?

Né en 2015 par Greg Corrado, un ingénieur chez Google, RankBrain est en lien avec l’algorithme Colibri (Hummingbrid en anglais). RankBrain a su s’imposer et devenir l’un des critères fondamentaux du moteur de recherche. L’intelligence artificielle permet à Google de mieux comprendre la requête émise par l’internaute. Pour le moteur de recherche, comprendre les intentions de recherche des utilisateurs est une priorité, elle doit faire en sorte de répondre parfaitement aux demandes.

En effet, sur les 6.9 milliards de requêtes qui sont lancées chaque jour, environ 15 % utilisent des mots-clés et des combinaisons qui ne sont pas connus par le leader des moteurs de recherche. Google ne comprend pas forcément les dialectes, le patois, certaines expressions et les phrases longues et complexes. L’algorithme permet de lutter contre ce manque.

Il faut comprendre que RankBrain s’enrichi par rapport aux interactions que les utilisateurs ont eues précédemment avec les sites. Par exemple, si vous vous rendez régulièrement sur la page Younicom (on espère que ça soit le cas 😉), vous aurez plus de chance de le voir apparaître dans les premiers résultats qu’une autre personne qui ne s’est jamais rendue sur le site (et c’est bien dommage pour elle !)

intelligence artificielle dans google
RankBrain devient un critère fondamental dans le SEO, il faut donc travailler son référencement naturel en pensant à cet algorithme

Comment tirer profit de RankBrain ?

Le but de Rank Brain est de répondre à la requête des utilisateurs grâce à l’intelligence artificielle. Dire qu’il existe une recette magique pour apparaitre en premier dans les moteurs de recherche serait mentir. Cependant, comme une majorité des techniques SEO, il faut donner envie aux internautes de cliquer sur le site et pour cela, il existe plusieurs solutions :

le contenu

Le contenu : toujours aussi fondamental

Et oui, le contenu, toujours le contenu ! Quand une personne navigue sur la toile, elle cherche des réponses à une demande précise et pas forcément un mot-clé. Comprendre ce que l’internaute cherche réellement est l’une des nombreuses clés pour un référencement réussi.

Un audit de mots-clés permet de proposer du contenu plus large et plus qualitatif à l’internaute. Parfois, certains termes utilisés (notamment en BtoB) ne sont pas connus des marketeurs ou alors utilisés uniquement dans certaines régions géographiques. L’optimisation des mots-clés est un long travail mais les résultats sont là et ils sont positifs !

Il est évident que le contenu proposé aux internautes doit être qualitatif. Les pages Web qui se contentent d’enchérir les textes de mots-clés ne seront pas valorisées. Au-delà de répondre aux questions posées, il faut aussi proposer une certaine fluidité dans la lecture. Un contenu avec une répétition du mot et de ces synonymes n’est pas agréable et les internautes partiront aussi vite qu’ils sont venus (et ce n’est pas le but !). Il est intéressant de noter qu’un fort taux de rebond et Google ne sont pas amis ! Il faut donc l’éviter à tout prix.

Le titre SEO ne doit être négligé

Bien entendu, le titre SEO – dit aussi la balise title – (celui qu’on voit dans les résultats de recherche Google) doit être accrocheur, les utilisateurs doivent avoir envie de cliquer dessus. En effet, plus les personnes cliquent dessus en restant quelques minutes sur la page, plus Google comprend que le contenu proposé sur cette dernière plaît aux utilisateurs. Ainsi, le moteur de recherche va booster le site, le placer parmi les premiers résultats car il a compris que le site répondait parfaitement aux demandes émises par les internautes.

Mais ce n’est pas tout ! La balise title doit contenir les mots-clés (ou le mot-clé) principaux de l’article en question. Lors de leur navigation, les utilisateurs doivent pouvoir accéder à des informations justes et qualitatives. Si ce n’est pas le cas, Google pénalisera le site car le titre n’est pas en parfaite adéquation avec les demandes formulées.

En clair, le titre SEO doit être court (on le rappelle, il doit comporter moins de 60 caractères car le titre s’affiche en entier sur Google, ce qui est apprécié du moteur de recherche et des internautes), précis et accrocheur.

balise title dans Google
meta description dans les moteurs de recherche

La meta description doit être travaillée

Le meta description est la balise meta qui permet d’indexer une page aux moteurs de recherche. Cet élément s’affiche dans les résultats de recherche en dessous de la balise title et de l’URL. Tout comme beaucoup de techniques SEO, la meta description doit contenir les mots-clés de l’article.

De plus, quand l’utilisateur tape certains mots-clés, ces derniers sont en gras dans les résultats de recherche. Comme avec la requête dans l’image à côté « Spécialiste des oreilles » donc tout ce qui s’apparente à l’otologie. Les mots-clés « spécialiste » et « oreille » apparaissent en gras mais aussi le mot-clé « médecin » car l’intelligence artificielle créée par le moteur de recherche comprend que « spécialiste » et « médecin » sont des synonymes.

Au même titre que le contenu et les liens entrants, les meta descriptions doivent être travaillées pour donner l’envie aux internautes de venir sur la page. Il faut également garder en esprit que les mots-clés sont importants. Effectuer un travail de recherche de mots-clés (ou audit) permet de connaître d’autres thématiques et mots clés répondant aux requêtes des utilisateurs. L’une des volontés de l’IA est de comprendre les requêtes longues traînes, en élargissant les mots-clés (et non pas les répéter), la page a plus de chance d’apparaître dans la SERP.

Comme pour le titre SEO, plus la description et les mots-clés répondent aux requêtes, plus les clics augmenteront et feront croître le positionnement de la page.

Comment savoir si les actions émises par le SEO sont pertinentes ?

La réponse que tout le monde attend ! Pour cela, il faut analyser le site grâce à des KPI’s tels que la durée de la session, le taux de rebond, le nombre d’utilisateurs, le nombre de sessions, etc. Toutes ces données se trouvent dans Google Analytics. Chez Younicom, nous vous conseillons de suivre ces statistiques mois après mois afin d’obtenir une évolution précise des résultats et dela progression de votre référencement.

On l’a bien compris à travers cette news, le taux de clic (CTR) est fondamental pour Google. Il est possible d’observer le CTR dans Google Search Console depuis l’outil “Performance”. Un faible taux de clics est synonyme que la balise title et la meta description ne sont pas efficaces et qu’elles sont à travailler pour les rendre plus attractives.

Il n’est pas évident de déterminer quel est un bon taux de clics, c’est un peu une réponse de normand : ça dépend ! Si un site possède beaucoup de vues comme par exemple 200 000 impressions au quotidien et obtient un taux de clics de 2 % ce n’est pas comparable à un site qui a 1 000 vues avec un taux de clics à 10 %. C’est pourquoi Younicom est là pour vous aider à déterminer quel est un bon taux de clics en fonction de votre site Internet et de ces spécificités.

analyse kpi suite au référencement naturel
Pour savoir si le site accroît son SEO, il faut regarder les KPI’s comme le taux de rebond, la durée de la visite, les nouveaux utilisateurs, etc.

Pour 2022, vous souhaitez obtenir plus de trafic avec un faible taux de rebond ? Alors contactez-nous ! Nous sommes spécialisés en référencement naturel et nous vous accompagnons dans la mise en place de vos campagnes SEO.

Partager avec :
Younicom décrypte l'actualité digitale

À propos des auteurs

L'équipe Younicom décrypte pour vous toute l'actualité du digital ! Passionné(e)s de nouvelles technologies, nous aimons transmettre notre amour du web au travers d'articles que nous espérons agréables à parcourir !