Réduisez votre empreinte carbone numérique !

Nul ne peut ignorer le niveau critique de pollution et le réchauffement climatique que nous subissons actuellement : en effet pour reprendre les propos de Jacques Chirac : « notre maison brule et nous regardons ailleurs ». Même si nous pouvons remarquer une prise de conscience du plus grand nombre face aux graves périls qui menacent l’existence même de la biodiversité sur notre planète.

Selon le rapport du GIEC il faut dès maintenant prendre des mesures afin de pouvoir limiter les émissions à effets de serre et réduire ainsi le risque de catastrophes climatiques et naturelles.

Il saurait vain de penser que seules les activités physiques polluent : les usages numériques émettent aussi des émissions à effets de serre. Afin de réduire votre empreinte carbone, nous allons vous donner quelques conseils sur l’ensemble de vos pratiques numériques.
Prêts à faire votre part pour contribuer à sauver le monde ?

Réduisez Votre Empreinte Carbone Numérique
Adoptez les bons reflexes numérique pour un usage écoresponsable du numérique

Ordinateurs, smartphones, montres connectées : réduire votre empreinte carbone commence dès l’achat de votre matériel informatique et High-Tech

Avant d’aborder les différents usages numériques et leurs impacts sur l’environnement, intéressons nous au premier poste d’émissions potentielles : le matériel informatique.
En effet la fabrication de terminaux engendrent un cycle de consommation de ressources naturelles et énergétiques assez conséquent. Que ce soit avec l’utilisation de terres rares, de composants en plastique, qui sont pour la majorité d’entre eux fabriqués à des milliers de kilomètres du lieu d’achat pèse fortement sur le bilan carbone de nos téléphones mobiles et autres PC, fixes ou portables.
Il existe des solutions pour tenter de réduire l’empreinte carbone de vos équipements !

Le marché du reconditionnement ou de la seconde main

Acheter auprès d’un professionnel ou d’un particulier un appareil qui est toujours en état de fonctionnement permet dans un premier temps de faire des économies mais surtout de limiter son empreinte carbone. En effet, en achetant un produit reconditionné vous évitez l’utilisation intensive de ressources naturelles (eau, terres rares…) vous consommez moins d’énergie et réduisez la distance d’acheminement de plusieurs milliers de kilomètres (les acteurs du reconditionnement sont géographiquement plus proches que le lieux de fabrication).
Par exemple le journal 20 Minutes estime que :

L’utilisation (à l’échelle hexagonale) des seuls smartphones serait responsable de 60 à 90 % de l’impact du numérique sur l’environnement, selon notre partenaire The Conversation. Mais l’acquisition d’un smartphone reconditionné permettrait la réduction d’impact environnemental annuel de 77 % à 91 % par rapport à un achat neuf, en fonction des indicateurs. »

Journal 20 Minutes

Réparer son matériel avant de le remplacer et lutter contre l’obsolescence programmée

Depuis quelques années le mouvement des repairs café et plus globalement celui de la prolongation de la vie des objets électroniques est de plus en plus présent dans les habitudes de consommation des français.
Depuis quelques mois une une note sur dix traduisant la plus ou moins grande facilité à le réparer doit être communiquée lors de l’achat d’électroménager.

Indice De Reparabilité
Les différentes notes de l’indice de réparabilité en France

C’est déjà un premier indice pour vous permettre de tenter de réparer votre achat en cas de panne.
Le mouvement des repairs café permet à chacun d’être accompagné pour tenter de prolonger la vie d’un appareil informatique du quotidien.
Ces initiatives offrent aux consommateurs de choisir un appareil plus facilement réparable mais aussi de devenir acteur de leur empreinte carbone en se rapprochant de structures leur permettant d’essayer de prolonger la vie de leurs possessions .

Pour comprendre l’importance des terminaux dans l’empreinte carbone du numérique, il faut garder en tête les conclusions de l’étude menée par l’Arcep et l’ADEME :

« les terminaux sont responsables de 60 à 90 % de l’impact du numérique, quand les 10 à 40 % restants sont imputables aux réseaux fixes et mobiles ainsi qu’aux data centers. Si l’on prend l’exemple de l’épuisement des ressources (matériaux), on constate que 90 % de l’empreinte du numérique en la matière provient de nos terminaux fixes et mobiles. »

ARCEP & ADEME

Comment réduire l’empreinte carbone de notre usage quotidien du numérique ?

Une fois notre empreinte carbone potentiellement réduite grâce à un choix écologique du matériel informatique, vous pouvez continuer de réduire celle-ci en adoptant un usage soutenable et durable du numérique.

Pour cela nous allons voir les principaux écogestes à réaliser pour limiter son empreinte carbone numérique et en premier lieu une gestion maitrisée de votre boite mail.

Votre boite email est une source de réduction importante de votre empreinte carbone !

Pour sauver la planète (re)prenez en main votre boite mail ! Celle-ci peut devenir un véritable allié dans la réduction de votre empreinte carbone. Envoyez un mail de 1Mo consomme autant d’énergie que votre lampe de bureau allumée pendant 60 minutes.

Pour ne pas transformer votre correspondance numérique en gouffre énergétique, voici quelques astuces :

? Avant d’envoyer un mail réfléchissez au nombre de destinataires pertinents, pensez à compresser votre pièces jointes et vérifiez si votre signature est toujours utile après plusieurs échanges avec le même interlocuteur.
? Faites le tri ! Placez dans les archives ou supprimez vos anciens mails, videz votre corbeille et surtout désabonnez vous des newsletters que vous n’avez plus le temps (ou l’envie) de lire.
? Pour des usages internes, privilégiez l’envoi de contenu via une messagerie déployée dans votre entreprise. Nous, on utilise Wildix !

Si vous n’avez pas de messagerie interne n’hésitez pas à contacter les experts du Groupe FreeCom !

Reduction Empreinte Carbone Mail
Quelques chiffres de l’empreinte carbone de votre boite mail

Quelques autres conseils pour réduire votre empreinte carbone numérique

? L’usage des favoris de votre navigateur internet peut avoir un impact positif pour l’environnement. Une étude a démontré qu’une recherche sur Google génère 7 grammes de Co2.
Pour vous donner un ordre de comparaison, 10 requêtes sur le moteur de recherche équivalent à un kilomètre en scooter. En enregistrant vos sites fréquemment utilisés dans vos favoris, vous supprimez une recherche et donc réduisez l’émission de Co2.

De plus une fois la consultation du site web terminée, on n’oublie pas de fermer la fenêtre : en effet si celle-ci reste ouverte, elle va être automatiquement actualisée pour rien et donc générer une requête inutile.

? La gestion de votre espace de stockage cloud type GDRIVE, DROPBOX est aussi une source de sobriété énergétique. Qui dit nuage dit stockage en ligne et celui-ci peut impacter votre empreinte carbone.
L’idée n’est pas de se priver de cet outil précieux mais d’optimiser son usage en supprimant par exemple sur son téléphone portable l’envoi automatique de fichiers sur celui-ci, de régulièrement faire le tri des fichiers sauvegardés sans oublier l’importance dans le choix de votre prestataire.
Vous pouvez sélectionner une entreprise qui a choisi d’avoir une démarche éco responsable en mettant en œuvre des solutions techniques pour réduire son empreinte énergétique.

? Rationnalisez votre usage de la vidéo. Les vidéos en ligne représentent 60 % du flux mondial de données, on estime que Netflix consommera près de 25 % de la bande passante en France. Alors faut-il éteindre l’écran ? Non il existe des solutions avant d’en arriver là.

La première est de jouer sur la qualité de vos vidéos : adaptez votre résolution à l’usage de la vidéo (une vidéo courte ou un « short » d’une influenceuse dressant sa liste de tâches épuisantes de sa journée à Dubaï n’a pas forcément besoin d’être regardée en 4K).
Vous pouvez aussi anticiper vos sessions de visionnage en téléchargeant en amont (sur un réseau fixe) les vidéos que vous allez regarder dans les transport en commun par exemple.
Enfin, si vous regardez une vidéo avant de vous endormir, pensez à couper la diffusion automatique : vous ne raterez pas ainsi la suite de votre série préférée et vous limiterez la consommation de ressources !

Graphique FR Flux De Données Numériques Et Vidéo En Ligne
Le streaming est la principale source de consommation de la bande passante et donc générateur d’une empreinte carbone élevée

De plus, si vous ne vous servez plus pour un temps prolongé d’un appareil électrique, éteignez le complètement. C’est bon pour l’usure naturelle de celui-ci, c’est bon pour la planète, c’est bon pour la sécurité et c’est bon pour votre porte monnaie.

L’optimisation technique et SEO de votre site est bonne pour la planète !

Chez Younicom et au sein du Groupe FreeCom, nous pensons que la lutte contre le réchauffement climatique doit être au cœur de notre fonctionnement au quotidien.
C’est pourquoi nous ne proposons pas un peu de greenwashing à nos clients mais d’optimiser durablement leur site internet et leurs consommations de données afin qu’ils contribuent quotidiennement et de la façon la plus efficace possible à la lutte contre les émissions de gaz à effets de serre. La réduction de l’empreinte carbone est une nécessité et non une fin en soi.

Il vous reste un dernier levier d’action en tant qu’entreprise pour réduire votre empreinte carbone et celle de vos clients : c’est l’optimisation de votre site internet.
Avoir un site web correctement optimisé est un excellent outil pour améliorer votre sobriété énergétique. En confiant l’optimisation de votre site web à Younicom, vous réduirez le temps de chargement des pages ainsi que les ressources sollicitées pour afficher celles-ci. Ce qui représente un gain d’énergie, de données et de temps d’attente en ligne pour vos visiteurs.

Le bon référencement naturel de votre site contribue aussi aux bonnes pratiques environnementales. En améliorant le SEO de votre site, vous permettez aux internautes de trouver plus facilement la réponse à leur requête, vous limitez ainsi le nombre de recherches et de pages visitées.

Enfin, comme Younicom, vous pouvez améliorer votre empreinte numérique en choisissant comme nous un hébergeur responsable engagé dans la transition écologique. En travaillant avec 02switch nous avons sommes fiers de collaborer avec un hébergeur français, prenant ses responsabilité en matière d’environnement et ayant fait le choix de l’électricité décarbonée pour alimenter ses différents centres.

Plaidoyer Pour 02switch
Plaidoyer d’o2switch pour une démarche écologie forte

Pour conclure, il est temps de prendre en compte l’usage du numérique dans notre empreinte carbone au quotidien : surfer sur le web, lire ses emails, regarder des vidéos en ligne a un impact sur l’environnement.
On estime que le numérique représente jusqu’à 4 % des émissions de gaz a effets de serre de la France et que ce chiffre va continuer de croitre.
Pour limiter cette hausse et sauver la planète nous avons tous un rôle à jouer à travers des petits gestes simples du quotidien.

Ceux-ci ne doivent pas être considérés comme une punition mais comme une nouvelle routine dans les usages et pratiques quotidiens de nos appareils connectés.
Alors prêts à faire le tri dans sa boite mail ? Mais surtout à confier à des experts l’optimisation de votre site web ?

Younicom décrypte l'actualité digitale

À propos des auteurs

L'équipe Younicom décrypte pour vous toute l'actualité du digital ! Passionné(e)s de nouvelles technologies, nous aimons transmettre notre amour du web au travers d'articles que nous espérons agréables à parcourir !